Fair-play

Publié le par Skinny

fair-play.jpgJ’y pensais à l’instant, alors que ce début de semaine rayonne d'une magnificence telle, que je lui assignerai bien un honorable 11/20 (oui parfois je note ma vie, du genre « a des capacités mais peut mieux faire » et toute cette sorte d’analyses dignes d’un enseignant frustré, pardon pour le pléonasme). Emporté par tant d’élan (là, on frise la nullité sémantique, allant jusqu’à taquiner le niveau intellectuel d’un couplet moyen de David Hallyday, qui va bientôt pouvoir voler le cerveau de son père pour doubler son Q.I à un chiffre), je me suis permis la folie d’un petit billet de gaieté que voici.

 

Parmi mes innombrables qualités (oui même baignant dans l’urine, je m’aime), il y en a une qui jaillit ostensiblement dès que vient à un bipède cervelé l’idée saugrenue de me fréquenter.

Je suis beau. Perdant, s’entend. Beau-perdant avec le tiret. « Savoir jouer c’est aussi savoir perdre avec panache » disait la mère de Cédric dans l’album numéro 6 (tu remarques alors que je suis également quelqu’un de cultivé, mais je te prie d’attendre quelques billets pour découvrir l’étendue intégrale des dégâts).

 

Pas plus tard que l’autre jour, j’avais déjà l’avant bras en demi-cercle, prêt à glisser un joli Khéops de jetons vers mon égo, tandis que ma superbe couleur à trèfle trônait sur le tapis. Sourire en coin, demi-molle soulevant l’élastique du Dim et tout un tas de sensations que j’abrège par chasteté. Lorsque mon frère m’a arrêté d’un geste, avant de claquer ses cartons d’un bruit mat pour m’afficher un full insolent, crois-tu que j’ai simplement entamé l’once d’un énervement ? Mon verre de whisky était presque vide lorsque j’en distribuais le contenu sur sa chemise, qui n’était même pas de marque.

 

De la même manière, il est rare que j’insulte mes partenaires lorsqu’ils me font l’honneur d’être mauvais, à quelque jeu que ce soit. Disons qu’une fois par partie est une moyenne optimiste. Pour eux, s’entend.

 

J’ai pris du rab de mauvaise-foi quand il a fallu choisir les traits de caractère, du coup je suis arrivé à la bourre le jour de la distribution des muscles. Mais c’est un autre épisode.

 

Je suis paré à toute éventualité pour ne pas mettre en jeu mon niveau exceptionnel. Toujours avoir le soleil dans la gueule lors des duels sportifs en extérieur, toujours. Cacher des camemberts dans la poche de ses adversaires de Trivial pour les sortir au nez du public dès qu’on a un peu de retard. Je n’appelle pas ça tricher, c’est de la prévention. Se munir d’excuses à l’avance, c’est ma capote personnelle.

 

L’autre jour, je n’ai fait que 5/10 aux lancers-francs parce que j’ai l’habitude que le ballon soit mieux gonflé. Le basket est un sport de précision, le poids du cuir n’est pas anodin.

 

Et alors je me disais, en ce début de semaine à 11/20 donc, que je devais me faire un peu chier dans la vie parce que mon talent n’est pas encore descendu au grand jour.

 

Vous devez avoir le soleil dans la gueule.

Publié dans Pisses and love

Commenter cet article

docds 13/03/2010 21:10


Je suis très déçu...Tu fais du SPORT?!?


Skinny 16/03/2010 12:14



Je plaide coupable. Mais c'est du passé. J'ai compris que j'avais beaucoup plus intérêt à augmenter mon taux de choléstérol.

Je fume pas encore mais j'y travaille.



Vieux Félin 12/03/2010 07:49


La minute je-sais-tout: Je vois que ton problème n'est pas que tu manques de talent, loin de là. La phrase est belle et bien longue. La métaphore juste et acerbe. Vraiment, ton blog est
magnifique.
Malheureusement, je suppute que tu fais partie de la caste des impopulaires. Mon conseil: Parle de Tuning magazine, de Clara Morgane et de la meilleure façon de finir Evil Rain avec des mots très
simples et plein de lol, ptdr et je te promets que tu vas faire péter tes stats.


Skinny 12/03/2010 09:41



Bon sang, mais c'est bien sûr!

On va faire péter du blogrank à coups d'ailerons chromés, de seins siliconés et de prédictions sur le foot (du genre, quel prochaine équipe va dépasser un Q.I cumulé de 90?).

Ne pas oublier de raconter des histoires à suspens sur facebook ("si toi aussi quand tu bois ça coule dans ta gorge lolilol!") et c'est gagné!



Ptite Bestiole 08/03/2010 14:05


Ah merde, en effet

mais euuuuh, dis moi , t'es roux?


Skinny 09/03/2010 12:00


Imberbe = roux ?

Non, mais j'ai d'autres tares. Je suis né dans le Nord, donc probablement consanguin.


Chris 08/03/2010 13:16


Et pourtant ...j'aime bien ce style ...bon dieu ...

Belles expressioins ...belles retombées ...agréable et pas banal ..


Skinny 09/03/2010 11:56


Merci!

Seulement 17 points dans ton commentaire, je te sens un peu timorée. Non?


Heyoka 08/03/2010 12:00


Pour quelqu'un qui baigne dans l'urine, se faire chier est un comble, non ? ^^


Skinny 09/03/2010 11:54


Les deux lieux d'explusion sont proches.

C'est fromage ET dessert.