L’allégorie du serrurier

Publié le par Skinny

serr.jpgFaudrait-il être nymphomane notoire ou de sexe masculin (synonyme) pour associer le serrurier d’urgence à un sodomisateur professionnel ? Il est vrai que tournevis, clef et serrure peuvent incarner, par leur nature d’objets pénétrants, cette activité sexuelle du back-office (la maturité d’une telle réflexion frisant néanmoins le niveau standard d’une bonne blague de Toto). Mais alors que quelques années plus tôt, de telles boutades pipicacesques résonnaient dans les cours de récré, c’est en adulte accompli que l’on s’aperçoit du sens caché et douloureux de cette profonde allégorie.

 

La longue procédure d’écartement des fesses commence dès le regrettable événement suivant : vous êtes devant votre porte, dans l’incapacité de rentrer et transformé en l’espace d’un instant en un vulgaire SDF. Un vulgaire SDF très con : il n’échappe à personne que s’enfermer en dehors de chez soi par inadvertance n’est pas un acte dont, au premier abord, on pourrait noter la remarquable intelligence. Au deuxième abord non plus d’ailleurs, et à tous les autres bords, tribord, bâbord, ras-bord et jambon compris (si tu t’étonnes de la présence du mot jambon dans cette dernière phrase, c’est que tu n’as pas bu assez d’alcool aujourd’hui).

 

Le deuxième acte de cette pièce pornographique est l’appel à un numéro d’urgence, qui débouchera, après une conversation dont la richesse de vocabulaire n’est pas sans évoquer le bruit de cuisson de la tagliatelle, par la promesse soutenue d’une arrivée prochaine des secours héroïques.

 

Prochain : adj. Qui va survenir, arriver dans un laps de temps assez court

 

C’est donc après un laps de temps assez court d’une heure quinze, laps de temps assez court passé en compagnie du hall d’entrée de votre immeuble dont la température vous réduit les attributs à l’état d’olives rachitiques, que débarquent sans s’excuser les stars du barillet.

 

Il est 23 heures quand, après avoir habilement cassé la clef dans la serrure, les délicats professionnels entament le suscité objet à la meuleuse électrique. Métal de la serrure, bois de la porte et tympans des voisins cèdent rapidement devant tant de promptitude. Au final : porte ouverte, domicile enfin accessible, et, pour en revenir à notre allégorie, anus aussi. Si vous n’y prenez garde, c’est en effet votre fondement qui risque de s’ouvrir devant l’agitation commerciale qui va suivre votre délivrance. Les finauds du loquet vont d’abord constater la rareté du modèle de votre système de fermeture, puis réaliser un devis des travaux de remplacement qu’ils estimeront naturel de rédiger, dans la continuité de leur acte de bravoure. C’est en bas de ce devis, dans la colonne « Total » que le méfiant voit immédiatement poindre la menace : 2146 euros. Vous y êtes, tendez un peu le bassin vers l’arrière.

En partant, ces messieurs n’omettront pas d’embarquer à votre insu les pièces capitales au remplacement de la serrure, afin de vous rendre difficile toute alternative.

 

Ce n’est que le lendemain, lorsque le matériel confisqué aura été récupéré et qu’un autre professionnel aura réalisé la même prestation pour un coût total de 311 euros, que vous constaterez l’ampleur de la fumisterie.

 

Si vous vous enfermez en dehors de chez vous, pensez à bien serrer les fesses.

Publié dans Arrêts pipi

Commenter cet article

Ciboulette 14/03/2010 16:17


...y a de quoi péter la serrure...et la porte avec...


Skinny 16/03/2010 12:15


Sans oublier le nez du serrurier qui ira voir un chirugrien esthétique pour comprendre ce que c'est que de se faire racketter légalement.



Heyoka 13/03/2010 10:07


J'ai vécu la même chose ; c'est fou comme on se sent impuissant face à une porte et à un serrurier... et pareil pour le porte-monnaie...


Skinny 16/03/2010 12:11



La dépendance est la clef.

Dépendant? Absence d'alternatives? Prépare déjà ta lettre pour Juju Courbet.



Chris 12/03/2010 23:06


...ça sent le vécu ...mais bon ...


Skinny 16/03/2010 12:08


Je n'invente jamais rien à part de temps en temps les trois quart d'une note quand je suis au plus haut de mon inspiration.

Ce jour là j'étais pas inspiré.



punk80s 12/03/2010 13:05


pfff, j'ai pas de serrures.....


Skinny 16/03/2010 12:07


Je te rassure. Il existe d'autres corps de métier incitant à la pratique involontaire et passive de la sodomie.

Met toujours un petit pot de vaseline de côté, ça s'appelle de la prévention.


2ligne 12/03/2010 11:15


Moi je n'ai pas de porte,les cambrioleurs sont en général beaucoup moins rapaces que les serruriers.


Skinny 16/03/2010 12:05



Je me demande si certains n'ont pas le double-compétence.

L'évolution des métiers, c'est quelque chose.