Trahir un arbre

Publié le par Skinny

Sapin.jpgJ’y pensais Lundi en admirant l’interminable ligne verte de cadavres qui venait d’apparaître sur le trottoir, authentique cimetière de conifères colorisant tristement la fin de Noel sur un reflèxe de lucidité : retarder le moment où ça sentira le sapin.  

Basse vengeance à laquelle nous assistons là.



Si pas mal d’entre nous terminerons dans une boite en bois façonnée à partir de l’arbre de Noel, ce n’est pas une raison pour leur en vouloir et les laisser là comme des merdes.
Ce délaissement, digne d’un étron moite de teckel sur le caniveau d’un trottoir distingué du XVIIème arrondissement de Paris, témoigne d’un état pathétique duquel, certes, nous nous rapprocherons lors de notre propre décomposition post-mortem mais en ayant au moins une stèle en marbre sur la truffe et des vers plein la bouche (au moins, c'est poétique). Ce délaissement donc, évoque en moi un sentiment dont j’avais la parfaite description introspective il y a une minute mais que j’ai oubliée le temps d’écrire la longue phrase qui précède.

 

Retenons que l’homme a propension à jeter tout ce qui ne lui est plus utile, hormis sa femme dans certains cas. Il est vrai que le marmot standard se contrefout du sapin à partir du moment où le honteux mensonge hypocrite de ses parents (le meilleur commercial imaginaire à barbe de tout les temps nommé religieusement père noël) lui a apporté son parking en plastique à quatre étages et ses playmobil fabriqués à la sueur de fronts taïwanais. A ceci s’ajoute l’inévitable tapis d’épines qui, hormis l’aspect créatif d’un jeu de torture amusant pour le grand frère, ne sert pas à grand-chose. Au mieux, c’est un prétexte de conversation entre deux membres d’un couple fatigué : « il faudrait jeter le sapin et passer l’aspirateur ». Une phrase digne d’un statut facebook.

 

Nous regardons donc nos fidèles compagnons de la fin d’année, véritables symboles du rétroviseur intérieur, dépérir à même nos rues dès le début de la suivante, chose inhumaine que l’on ne fait qu’à nos sans-abri et encore, surtout les étrangers. C’est dire.


En guise de cerise sur la bûche, on leur a préalablement enlevé les boules, ce qui ne se fait plus pour nous depuis l’époque ludique des tortures moyenâgeuses ou de nos jours dans le désert lointain d’un Moyen-Orient décidément bien barbare.
Cruelle nature humaine.

Publié dans Arrêts pipi

Commenter cet article

Mado 07/01/2010 22:47


C'est bizarre, je n'ai jamais vu autant de cadavres de sapin que cette année... C'est d'une tristesse... Moi, je garde mon sapin (en plastique) jusqu'au 21 mars ! Pour prolonger un peu la magie de
Noël, sans doute !!!


Skinny 08/01/2010 13:13


Moi c'est par flemme de le ranger!


Luscyhl 07/01/2010 19:38


Décidement, tu as l'air de passer plus de temps avec les poubelles qu'avec nous autres les mortels ! Une forme de recyclage ?!

Et un petit bémol pour Marc Lévy où je te trouve injuste.


Skinny 07/01/2010 20:49


L'avantage d'un sapin mort, c'est que ça peut pas être con. Ca repose. Mais je fréquente les humains hein, surtout leurs aisselles lors de mon trajet matinal, mais
ça compte quand même.

Pour être honnête, j'ai jamais ouvert un Marc Lévy, donc cette critique était complétement infondée et gratuite, ce qui est mon sport favori.

Je sais, lui au moins il vend des livres. Mais y'a bien des gens qui achètent du Christophe Maé.


Rozéfré 06/01/2010 23:13


C'est vrai quoi, un peu de respect ! bonne continuation


Skinny 07/01/2010 09:48


Est-ce qu'on jette nos vieux dehors nous?

Oui? Ah bon.


punk80s 06/01/2010 20:49


j'en ai un en plastique et je le jette tous les ans pour polluer un max!


Skinny 07/01/2010 09:47



Nicolas Hulot va venir te fesser le cul avec une branche de sapin!

Et pas question de dire "j'aime ça".



Chris 06/01/2010 20:16


Drole ....caustique ...et meme TROP bien écrit !

Sapins trahis ! ...tout à fait ....belle tradition idiote ! ..beau commerce , encore !.....heureusement , comme tu le dis à juste titre ...ils se vengeront !


Skinny 07/01/2010 09:43


Merci!

La révolte conifère va être terrible, ça va envoyer du bois.

Sinon la prochaine fois j'essaierai d'écrire mal. Où ai-je mis mon Marc Levy?